La fessée appliquée

Bienvenue sur mon blog

En veux-tu en voilà, fessées à tour de bras ! (Adaptation)

En veux-tu en voilà, fessées à tour de bras !

Adaptation du poème de Chris B mis en vers alexandrins

par Papy

Notre petit voisin prénommé Barnabé
Refusa aux amis de dire « Bonne Année ».
Barnabé se trouva cependant tout gêné
Quand son père lui a la culotte baissée
Pour lui flanquer une magistrale fessée.

Une très vilaine fille nommée Martine
Eut terrible punition donnée par son père :
Une grosse fessée avecque la badine.
Et cette correction n’étant assez sévère,
Une autre fessée lui fut donnée par sa mère.

Arkham-Insanity

Le petit garnement qui s’appelle Xavier,
Pouvait bien en pleurant se frotter le fessier
Car Il avait reçu une grosse fessée
Après qu’il eut cassé, de sa sœur, la poupée
Et qu’elle en était à jamais inconsolée.

Le vilain garçon que vous connaissez bien Serge,
Quant à lui eut l’idée, ce fut pour son malheur,
D’embêter son frère jusqu’à ce qu’il en pleure.
Son père mécontent, à lui donna les verges.
Et au coin ce fut lui qui fut ensuite en pleurs.

TK.

Et n’oublions pas la petite Vanessa
Dont nous savons qu’elle a toujours plein de malice
Dans un magasin elle faisait des caprices.
Il fallut que son père excédé la fessa
Et ensuite pour de bon, elle se calma.

Parlons également de ce farceur Matthieu :
Qui, par malheur, coupa, à sa sœur, les cheveux.
Sa mère en réaction mit son derrière en feu,
Son postérieur goûtant à la brosse à cheveux,
Ce qui rendit Matthieu vraiment très malheureux.

Duca di Marte

Quant à ce vilain garçon qu’était Benjamin,
Comme il avait cassé les plantes du voisin,
Fut, en public, fessé. Puis à genoux au coin
Devant tous les voisins, devant y demeurer
Le derrière brûlant à le faire pleurer.

Il y eut aussi la petite Bernadette.
Elle fit à la maison de multiples pirouettes
Tant qu’à la fin il y eut des objets cassés.
Comme conséquence elle reçut la fessée
Qui lui fut appliquée avec une baguette.

Richard et Romuald se trouvaient en retard.
Richard évita la punition, le veinard :
Ce fut Romuald qui eut du mal à s’asseoir
Quand il dut travailler pour faire ses devoirs
Ayant reçu une fessée sur son pétard.

Et nous parlerons aussi du petit Félix,
Il s’était retrouvé encor dans une rixe.
Ses parents l’attendant pour des explications,
Lui rappelant certaines bases et leçons,
La fessée déculotté fut sa punition.

Quant à celui qui avait fait pleurer Julie,
C’était encore une fois son grand frère Enzo
Qui lui avait fait énormément de bobos.
Il se trouva déculotté sans préavis
Et sur les genoux de Papa il fut puni.

Quand le grand garçon d’un autre voisin, Maxence
En eut fini de proférer ses insolences,
Sa mère, lassée de son fils, perdit patience.
Pour en finir elle prononça la sentence
La déculottée puis au coin en pénitence.

Illustr. : 1) Arkham-Insanity – 2) TK – 3) Duca di Marte

Un commentaire »

  1. CLAUDE dit :

    Bonjour cher Papy! Voilà un poème aussi impressionnant par sa maîtrise des alexandrins qu’édifiant par son contenu! Vous avez fait le tour des châtiments corporels si fâcheusement diabolisés aujourd’hui! Alors, Amis Lecteurs de ce Blog, souhaitons à notre « Cher Papy » d’être longtemps encore inspiré par les muses! Bonne lecture, chers lecteurs et merci encore à notre papy poète et ami de la discipline! CLAUDE.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

ldelange |
LE MAITRE DE VOS REVES .SM |
✽✽✽TEENS ✽✽✽ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | unpas2plus
| Le bogoss
| momo1775