La fessée appliquée

Bienvenue sur mon blog

Fessées d’outre-Quiévrain -19 : La fessée pour deux garnements

Sassy

par Pierrot

Les deux frères Christian (8 ans) et Patrick (6 ans), blondinets à la peau très blanche à qui on aurait donné le bon Dieu sans confession, étaient en fait des petits fripons.

Leurs parents travaillaient tous les deux aux PTT, le père comme facteur, la mère comme guichetière.

Si le père ne frappait jamais ses fils, la mère, plus sévère, utilisait la fessée pour discipliner ses chérubins. Ils avaient de temps en temps droit à une bonne déculottée et ensuite ils devaient aller au coin avec les fesses nues.

Souvent ils étaient gardés par leur grand-mère. Elle leur donnait parfois des petites fessées par-dessus leur culotte (rien de bien méchant !).

Un jour pourtant l’exception confirma la règle…

C’était un mercredi après-midi. Les enfants jouaient dans l’appartement de Mamie. Comme ils étaient calmes, elle les laissa seuls pour aller faire des courses.

Val-Saint-Lambert (Photo de Jean-Pol Grandmont)

Hélas les deux frères se chamaillèrent et finirent par casser un vase en cristal Val-Saint-Lambert auquel leur grand-mère tenait beaucoup. À son retour en voyant le désastre, elle se mit en colère et demanda ce qui s’était passé.

Comme les deux frères s’accusaient mutuellement, la grand-mère leur dit :

« Une bonne fessée va vous mettre d’accord ! Christian, viens sur mes genoux ! »

Le gamin obéit tout penaud. Il s’attendait à recevoir une petite fessée comme d’habitude mais quand il sentit qu’elle baissait son short, d’une voix timide il demanda :

« C’est à cul nu ? »

« Oui c’est à cul nu et vos fesses vont chauffer ! »

Le short et le slip de Christian tombèrent au sol. La large main de l’aïeule s’abattit sur les petites fesses blanches en faisant un gros « claaak ». Sous ses claques sonores et douloureuses, les fesses du petit blondinet passèrent du blanc au rose puis au rouge. Christian qui voulait paraître fort devant son petit frère, se retint pour ne pas pleurer.

Après lui avoir donné neuf grosses claques, Mamie l’aida à se relever et lui ordonna d’aller au coin, les fesses toujours nues.

Unkwn

Tandis que Christian frottait son postérieur endolori, la grand-mère ordonna à Patrick de venir sur ses genoux. Il monta sur les genoux et dit d’une voix larmoyante :

« Pardon Mamie d’avoir cassé ton beau vase, c’est moi qui l’ai fait tomber. Par ma faute Christian a reçu une forte fessée. Tu dis toujours que faute avouée est à moitié pardonnée, alors tu ne vas pas me donner une trop grosse fessée, hein Mamie ? »

Mais Mamie qui ne l’entendait pas ainsi, baissa le short et le slip de Patrick puis se mit à claquer ses petites fesses blanches. Chaque formidable claque arracha au gamin un « ah mon pète ! » de plus en plus larmoyant qui n’apitoyait pas sa fesseuse. Après six claques, elle mit fin à la fessée et l’envoya au coin rejoindre son frère.

Patrick pleurait en frottant ses pauvres fesses rougies et dit :

« Mon pète ! Mon pète ! J’ai mal ! »

La grand-mère lui rétorqua :

« Ton frère a reçu trois claques de plus que toi et son pète est encore plus rouge et pourtant, il ne pleure pas lui ! Et en plus ce n’est pas lui qui a cassé mon vase Val-Saint-Lambert, j’aurais dû te punir davantage ! »

Bigbamn2neo

Les deux garnements restèrent un bon quart d’heure au coin en se frottant les fesses. Ensuite, ils purent se rhabiller et retourner jouer… sans s’asseoir bien sûr !

Le soir, la grand-mère ne dit rien à la maman, pour leur éviter une deuxième fessée.

Le malheur fut à moitié réparé car un voisin parvint à recoller le vase.

Illustr. : 1) Sassy – 2) Val-Saint-Lambert (Photo de Jean-Pol Grandmont)- 3) Unkw – 4) Bigbamn2neo

6 commentaires »

  1. Marco dit :

    Ah, ça finit bien pour Mamie grâce à ce voisin très serviable et bricoleur… mais nettement moins bien pour ses deux petits-fils ! Où l’on peut dire que ça a bien pété, pétaradé sur leurs pètes, mais avec chacun moins d’une dizaine de claques cela paraît ridiculement bas, alors Mamie leur a-t-elle asséné des frappes formidables ? J’en doute.
    Avec ma Mamie maternelle (citée en 2 récits du blog) cela se serait passé tout autrement.
    Pour une faute semblable, pas avare en claques, elle aurait assaisonné leurs derrières de bonne manière et ils auraient fini tout repentants, chialant, la peau rubiconde.
    Les deux frères s’en sont bien tirés !
    Mais autre Pays autres mœurs ou Vérité au nord des Ardennes , et erreur en-deçà ?
    Quoi qu’il en soit, merci Pierrot pour cette nouvelle leçon d’éducation.

    cordialement.

    Marco

  2. CLAUDE dit :

    Bonjour PIERROT. Merci pour ce récit plein de saveur et de réalisme. Comme le dit MARCO,les deux frères s’en sont bien tirés ! Et comme lui : »Merci PIERROT pour cette nouvelle leçon d’éducation »! Mais qualifier ces bénignes fessées de « maltraitance » est ce vraiment un progrès ? On en douterait ! Bien Amicalement .CLAUDE.

  3. Marco dit :

    Bonjour, bonsoir,

    Grâce à Pierrot, nous nous enrichissons aussi culturellement.
    Voici glanés sur le web quelques extraits d’articles consacrés au Val Saint Lambert :

    Depuis 1826, Le Val Saint Lambert cultive une riche tradition dans la fabrication du cristal de qualité supérieure absolue. Notre savoir-faire et notre passion pour l’art se traduisent dans une élégance intemporelle qui transforme les maisons et palais en espace magique.

    L’abbaye du Val-Saint-Lambert, située à Seraing, près de Liège, en Belgique, était une abbaye de tradition cistercienne fondée en 1202 et disparue lors de la Révolution française. C’est une cristallerie qui reprit les bâtiments de l’abbaye en 1825 et rendit le nom de Val-Saint-Lambert célèbre partout dans le monde comme synonyme de « verre de luxe et de qualité ».

    09/07/2018 · Vase VAL SAINT LAMBERT à décor de fuchsia en cristal haut de 18 cm (Belgique) 13/09/2019 VAL SAINT LAMBERT (1826-2013) une signature reconnue pour l’exception de la qualité de sa production (Belgique) Val Saint Lambert VAL SAINT LAMBERT (1826-2013), vase fuseau à col ondulé en cristal taillé à décor de fleurs de fuchsia sur fond blanc.

    Humm, j’y ferai bien un petit détour, quand les règles sanitaires s’assoupliront, pour admirer les monuments et les chefs d’oeuvre qu’ils recèlent.

    amicalement,

    marco

  4. Gilbert dit :

    Bonjour Pierrot
    Patrick et Christian ont bien mérité cette fessée. Leur grand-mère dans sa grande sagesse s’est montrée très juste et clémente avec ces deux petits bouts de choux qui sont ce qu’on appelle de petits « galopins ». Leur punition signifie qu’il ne faut pas trop abuser de la clémence d’une personne qui a l’habitude de ne vous donner que des « petites tapes » sur le fond de leur short pour se permettre de faire des bêtises plus graves. Dans leur mésaventure ils ont eu de la chance. Bien des parents se montrent bien plus sévères pour moins que cela. J’espère qu’ils en ont tiré une bonne leçon.
    Très amicalement.

    Gilbert

  5. duboisjp dit :

    merci beaucoup que cela vous ai plu helas depuis 10 ans val saint lambert est fermé

  6. Gil 23 dit :

    Saint-Lambert ?… Moi je préfère Saint Lambercier, le Saint patron des fesseurs et des fessés… ;-)

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

ldelange |
LE MAITRE DE VOS REVES .SM |
✽✽✽TEENS ✽✽✽ |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | unpas2plus
| Le bogoss
| momo1775