La fessée appliquée

Bienvenue sur mon blog

Mordre sa dentiste, quelle idée ! Aïe ! Aïe ! Aïe !

0012.jpg

Par Tony 

C’était un samedi matin presque ordinaire, si ce n’est que j’avais rendez-vous chez la dentiste. A l’époque, j’allais chez Madame Picot car son cabinet n’était pas loin de chez moi et de plus, ma tante Sophie était son assistante.

A mon arrivée, Tata me fit remarquer que j’avais un quart d’heure de retard mais que j’avais de la chance car Madame Picot s’occupait encore du patient qui me précédait. Du coup je lui répondis :

« Tu vois, finalement je suis en avance ! »

« Arrête de faire le mariole et rentre dans la salle d’attente ! » me lança-t-elle.

Au bout de 10 minutes, ce fut mon tour et Madame Picot m’installa sur le fauteuil. Elle me demanda si je n’avais pas mal depuis mon dernier rendez-vous, tout en me faisant remarquer que j’avais fait l’impasse sur plusieurs dates convenues. Je souris légèrement mais elle n’apprécia pas du tout.

« Ca te fait rire ! Tu as tort de le prendre autant à la légère ! Mais ce sont tes dents après tout. Ce n’est pas moi qui aurais mal. Commençons ! Ouvre la bouche… Mais, tu ne t’es pas brossé les dents ce matin, Tony ? »

« Je n’ai pas eu le temps avant de venir, Madame Picot. »

« Ca doit faire plusieurs jours que tu n’as pas le temps ! »

« Je l’ai fait les autres jours. »

« Ne te fiche pas de moi ! Je vois bien que non. »

Elle était passablement énervée et du coup elle fut un peu plus brusque qu’à l’ordinaire.

« Vous me faites mal,  Madame ! »

« Ne sois pas si douillet. Voyons, tu n’es plus un bébé ! »

A ce moment là, j’eus un mauvais réflexe et fermai la bouche d’un coup sec. Madame Picot poussa un « AIE ! » retentissant et montra son doigt à ma tante, elle avait une belle marque de dents.

« Vous avez vu ce qu’il m’a fait, Sophie ? »

« Oui, Madame ! » lui répondit t’elle et à ma plus grande stupéfaction elle ajouta :

« Ce petit vaurien mériterait une bonne fessée. Voulez-vous que je la lui donne, Madame Picot. »

« Bien sûr Sophie, occupez vous de ce petit monstre. A 12 ans lorsqu’on fait l’andouille, on n’est puni comme ça. »

Ma tante m’extirpa du fauteuil, me courba sous son bras et allait commencer quand Madame Picot l’interrompit dans son élan :

« Que faites vous Sophie ? »

« Je lui donne la fessée comme convenu. »

« Baissez-lui son pantalon avant. Il ne sentirait rien sur la culotte. »

« Non pas sur le slip, Tata. Je serai très gentil maintenant, c’est promis ! »

Madame Picot intervint :

« Premièrement, tu ne vas pas la recevoir sur le slip, mais sur tes fesses nues et deuxièmement tu as intérêt à être très gentil par la suite si tu n’a pas envie d’en recevoir une autre. Asseyez-vous quand vous l’aurez déculotté, Sophie, vous serez plus à l’aise. »

Tata s’agenouilla devant moi, déboutonna mon pantalon et le fit glisser jusqu’aux chevilles. Malgré mes supplications, elle attrapa mon slip et crut devoir me dire en le faisant rejoindre mon pantalon :

« Tu sais, Madame Picot et moi avons travaillé à l’hôpital et avons vu la zigounette de bien de jeunes ados. »

Elle s’assit sur un tabouret et me coucha en travers de ses genoux. Tout en me donnant la fessée elle me sermonnait avant  de conclure par :

« Tu vois ce qui arrive quand on n’est pas sage. »

Sous son avalanche de claques qui tombaient comme un métronome, je sentais mes fesses chauffer et mes yeux se remplir de larmes. Au bout de peut-être deux minutes qui me parurent interminables, ma tante me releva et se pencha pour remonter mon pantalon et mon slip, mais ce n’était pas l’idée de Madame Picot :

« Ne le rhabillez pas, il va finir la séance comme ça, des fois qu’il ne soit pas sage… »

Tout en rigolant, je me suis donc retrouvé sur le fauteuil, pantalon et slip aux chevilles, mes bijoux exposés à la vue de Madame Picot. Le seul avantage d’avoir les fesses à l’air était que le plastique du fauteuil me refroidissait le derrière ! Je me suis bien sûr tenu à carreau pendant qu’elle me soignait. Les soins terminés, je fus autorisé enfin à remettre mes vêtements pour rentrer à la maison.

Ensuite, je n’ai plus manqué de rendez-vous et je fus toujours sage comme un ange… enfin chez la dentiste en tout cas !

 

 

Un commentaire »

  1. streaming vf dit :

    good site good content thanks

    http://streamingvo.com/

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

ldelange |
LE MAITRE DE VOS REVES .SM |
✽✽✽TEENS ✽✽✽ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | unpas2plus
| Le bogoss
| momo1775