La fessée appliquée

Bienvenue sur mon blog

Petit, moyen et grand… la fessée ?

Sonnets par Jacky

UnkC 

à 9 ans…

 

Maman, encore une fessée !

Encore une fois tu es fâchée,

Tu aimes tant me faire pleurer ?

Tu ferais mieux de me gronder.

 

Je suis sûr que ça marcherait

Et que plus sage je serais.

Oh ma Maman faut m’écouter :

C’est suffisant de me gronder !

 

Et puis prends-moi sur tes genoux

Pour des câlins et des bisous.

Alors je te promettrai tout…

 

Ah non Papa, pas maintenant !

Tu me fesseras quand je serai grand.

Toi ma Maman, tu peux y aller !

 

J. Lada 

à 12 ans…

 

Pourquoi Papa le martinet ?

Tu peux me donner la fessée

Avec tes mains, ça suffirait.

Ça me ferait bien mal assez !

 

Pourquoi mes cuisses me strier ?

Il n’y faut pas de raies violet,

Elles sont trop belles à regarder,

Mes copains jaloux en riraient.

 

Tu continues à bien m’aimer,

Alors Papa faut m’écouter,

Je te promets de bien changer.

 

Si tu veux vraiment me fesser

Avec tes mains ça va aller :

J’ai pas besoin de martinet !

 

 

Richard Steen 

à 15 ans…

 

Tu peux toujours bien me fesser

Ça ne me fera pas changer,

T’as besoin de te défouler,

Moi j’ai besoin de t’affronter.

 

Tu peux mes cuisses me cingler,

Ça fait très mal, je vais pleurer,

Mais je m’y suis bien habitué,

Ce sera moi qui vais gagner !

 

Oh mon Papa… si on changeait ?

Si tous les deux on se regardait ?

Si on disait que l’on s’aimait !

 

Tu sais, moi, je t’admire tant,

J’ai besoin de toi tout le temps.

Juré, je vais être autrement !

 

 

à 18 ans…

 

Pas besoin de continuer, 

Maintenant il s’est transformé.

Sans doute…

 

 

Illustr. : 1) UnkC – 2) J. Lada – 3) Richard Steen

11 commentaires »

  1. CLAUDE dit :

    Bonjour Jacky. 9-12-15-18 ans, voilà bien en effet les quatre âges de la fessée: de celui où on la redoute à celui où on la désire… au point de finir par en recevoir une vraie, qui n’est pas toujours aussi plaisante qu’attendue !
    En tout cas vous êtes un homme de lettres qui maîtrise l’art de la poésie au service… de la fessée ! Et pour notre plaisir.
    Cordialement. CLAUDE.

    • Jackie dit :

      Oui, CLAUDE, mais je ne sais si à chacun de des âges,
      - il a reçu sa fessée,
      - ses promesses étaient sincères,
      - il s’est mieux comporté après.
      J’ai quand même des idées (chacun peut en avoir d’autres !)

      A neuf ans, il l’a reçue sa fessée: Maman a bien failli succomber à son chantage et à son charme. Mais Papa qui allait y suppléer: Il lui a lui-même proposé, à sa Maman, de le faire pour éviter celle de Papa. Et maman a dû choisir de préserver son petit des trop fortes fessées de son mari.
      Mais ça a dû avoir moins d’effets.

      A douze ans il a dû échapper, pas à la fessée, mais au martinet Petit futé, il a tenu le langage qu’il fallait: comme tous les papas, le sien était fier de son garçon et le trouvait un bel enfant. Alors, lui marquer lui-même ses belles cuisses… et provoquer ainsi les moqueries des copains de son fils. Mais, promesses sincères ou pas, la fessée a du avoir de l’effet, car, faute d’utiliser le martinet, elle a dû être particulièrement soignée.

      A 15 ans, je pense que ses propos des deux dernières strophes étaient sincères (contradictions typiques à cet âge). Il a certainement eu sa fessée quand même. Mais dans un climat bien différent de celui des 2 premières strophes.
      Et son comportement s’est progressivement amélioré

      Donc à 18 ans, pas besoin de continuer. Mais vous pouvez choisir autrement. Le poème offre toutes les voies…à vous et bien cordialement

      • CLAUDE dit :

        Merci Jackie pour la finesse de votre analyse. Pour ma part j’ai lu le poème dans le genre badin. Je ne suis pas un « technicien » de la fessée, et pourtant je l’ai souvent reçue. Merci donc d’avoir comblé cette lacune par votre commentaire érudit mais pas prétentieux. Cordialement. CLAUDE.

  2. Emmanuel dit :

    Bonjour Jacky,
    Je lis avec ravissement toutes vos délicieuses poésies mais là vous nous avez particulièrement gâtés.
    Je me reconnais parfaitement dans votre garçon de 15 ans et revis les affrontements qu’à cet âge, j’ai eus avec mon pauvre père disparu. Je dois avouer qu’à la lecture, j’ai dû essuyer quelques larmes en pensant à lui.
    Tous mes vœux pour la nouvelle année et que la Muse vous inspire de nouveaux poèmes aussi réussis.

    • Jackie dit :

      Ah oui 15 ans, EMMANUEL je les ai eus aussi… Et mon fils aussi ! Période difficile entre père et fils. Mais si riche de promesses !
      Quant à ma muse, elle est bien vagabonde… Elle arrive parfois sans prévenir, s’installe même. Ou bien ne fait que passer… Quand elle s’en va brusquement ou s’évanouit doucement, je ne sais quand elle reviendra, si jamais elle revient. Sans doute que vos aimables propos l’y inciteront-elle?

  3. Chris B dit :

    Merci Jacky pour ces nouveaux vers, créés autant pour être lus que pour imaginer le protagoniste à travers ses âges. Bonne année à Alain, à chaque lecteur du blog et une bonne santé. Et surtout bonne nouvelle année aux punis qui recevront de belles fessées en rêve ou pour de vrai…

    • Jackie dit :

      Oh oui, CHRIS, une bonne année à tous, ET DE BEAUX RËVES. Mais pas de fessées pour de vrai, au moins sur les mineurs :
      Depuis le 22 décembre nos députés nous l’interdisent. Mais ça nous empêchera pas de rêver. A des fessées qui se perdent ?

      • Chris B dit :

        Je ne pense pas Jackie que des parents vont s’interdire de continuer leur mode éducatif parce qu’une loi fut votée en décembre dernier.
        Il existe des tas de lois votées et non appliquées dans notre pays. Et j’imagine mal les parents se faire sanctionner par les tribunaux car cela feraient augmenter leur surcharge de travail. Bref, la seule chose à craindre ce sont les dérives comme la mésaventure de ce papa sanctionné sur plainte de la mère en cours de divorce pour avoir fessé son fils qui lui manquait de respect.

        • Jackie dit :

          Je poursuis, CHRIS, mes commentaires, dans « bonne année à tous ». Les députés savent bien l’opinion de 70% des Français – sondage IFOP cité dans le FIGARO en mai 2015. Mais ils ont adopté cet article au passage pour avoir la paix avec la cour Européenne, semble-t-il. En fait il ne sert à rien, car le code pénal prévoyait déjà des sanctions sur les auteurs des violences aux enfants. Un juge, comme vous le citez, s’est déjà appuyé dessus. Alors après cette loi complémentaire… Justement, en cas de conflits de garde d’enfant… L’enfant ou le jeune ado appelé à témoigner au tribunal contre son père, retiré à sa garde conjointe, alors que même fessé il l’aime, et cela à cause de sa mère qu’il aime pourtant bien aussi. Quel drame!
          Autre conséquence : déjà parents fesseurs et enfants fessés le taisaient souvent en public. Alors maintenant… Ils partagent une honte en commun…
          Pendant ce temps, les dossiers de mineurs vraiment maltraités traînent de plus en plus nombreux et de plus en plus longtemps. Devant la carence des autorités ou tribunaux, ils continuent à recevoir, non pas des fessées – le derrière est trop rembourré – mais coups de poing et coups de pied au hasard sur tout le corps, en évitant la tête, les marques s’y voient ! Mais il faut bien prendre le temps, d’établir les dossiers et les bien étudier au nom… du droit des parents !
          Un recours a été déposé devant le conseil constitutionnel.
          Espérons un peu. Et on peut compter aussi sur les effets de l’impopularité de cet article, même de part de parents qui ne fessent jamais leurs enfants. Alors on peut de redire… Bonne année !

  4. CLAUDE dit :

    Bonjour Chris. J’espère bien que les parents ne vont pas renoncer à donner la fessée, et même, avec tact et mesure le martinet. Quant à la justice, elle elle ferait mieux de courir après les délinquants qu’après les parents soucieux de l’avenir de leur progéniture. Cordialement. CLAUDE.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

ldelange |
LE MAITRE DE VOS REVES .SM |
✽✽✽TEENS ✽✽✽ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | unpas2plus
| Le bogoss
| momo1775